Perte de chance de succès du recours de la banque contre les cautions par la faute de son avocat

Perte de chance de succès du recours de la banque contre les cautions par la faute de son avocat

Le préjudice subi par une banque, privé, par la faute de son avocat, d'une chance de voir sa demande contre les cautions accueillie par une juridiction, s'apprécie exclusivement au regard de la probabilité de succès de l'action envisagée.

Une banque a consenti à une société un prêt professionnel garanti par le cautionnement solidaire de M. et Mme N., cogérants de cette société.Celle-ci a été placée en redressement, puis en liquidation (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonnés ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.